20 juin 2017

The Wives of Los Alamos

Je croyais en avoir fini avec la littérature américaine, mais pas du tout. Sur ma PAL (pile à lire) il y a encore de belles découvertes à faire comme ce roman de Tarashea Nesbit, paru en 2014 aux Etats-Unis,  mais, hélas, pas encore traduit en français !

Le roman met en scène la vie des femmes des scientifiques qui ont participé au projet Manhattan. C'était en 1943. La course entre les Alliés d'un côté, les puissances de l'Axe de l'autre, pour maîtriser la fission de l'atome et fabriquer la première bombe, celle qui devait permettre de mettre fin à la guerre, faisait rage. Sur le plateau de Los Alamos au Nord de Santa Fe, les Américains avaient monté un laboratoire et réuni dans le plus grand secret les meilleurs spécialistes et leurs familles. Les femmes, bien entendu, n'étaient au courant de rien.



Tarashea Nesbit, selon un procédé qui a déjà réussi à Julie Otsuka (Certaines n'avaient jamais vu la mer) choisit de donner la parole à un "nous" collectif qui permet de multiplier les points de vue. Une narration à plusieurs facettes qui rend bien compte du désarroi de ces femmes venus d'horizons divers, contraintes de rompre avec leurs environnement habituel, leur famille, leurs amis pour venir vivre sur ce plateau isolé et coupé du monde puisqu'il fallait à tout prix garder le secret.

Le roman permet de découvrir la vie quotidienne de ces femmes, les logements rudimentaires, le rationnement et les difficulté d'approvisionnement, l'adaptation au climat, la surveillance militaire et, forcément, les intrigues, les commérages multipliés par le confinement.
Mais la grande question qui traverse le livre reste celui de l'engagement pris par les époux et l'ignorance dans laquelle leur femmes sont tenues, les soupçons, le secret partiellement éventé jusqu'au jour du premier essai dans le désert, et les réactions après Hiroshima et Nagasaki. Le choix narratif de l'écrivain prend alors toute sa valeur puisqu'il permet de jouer avec la multiplicité des points de vue et laisse au lecteur la possibilité de peser  en toute conscience, les pour et les contre en se replaçant dans le contexte historique. Car, c'est évident,  ce que l'on sait du nucléaire aujourd'hui n'est pas ce que l'on en savait dans les années 40.
A mi chemin entre récit historique et fiction, The Wives of Los Alamos est, au final, un roman aussi instructif que drôle et émouvant. Pas mal pour un premier roman, non ? 

http://www.astrosurf.com/luxorion/histoire-manhattan-project.htm 


Aucun commentaire: